Echos des régions

  • Le port d’Istanbul.

02.11.2016 Auteur : Christian Doepgen


Artikel Nummer: 16593

Du temps pour les activités clés

Depuis plus de 70 ans, la société logistique turque Fevzi Gandur Logistics est présente sur le marché. Focalisée tout d’abord sur le transport maritime, elle est devenue ces 15 dernières années un prestataire de services logistiques intégrés. Cemil Gandur, patron de l’entreprise, nous a parlé des défis de l’avenir, de l’importance des activités internationales et du transport intermodal.


Monsieur Gandur, quelle est votre vision et qu’est-ce qui distingue votre société de ses concurrents?

Nous nous adressons à des clients souhaitant utiliser la chaîne de livraison pour mieux s’affirmer sur le marché. En fait, nous considérons pouvoir apporter des solutions aux problèmes liés à certains défis spéciaux et souhaitons offrir à nos clients la meilleure solution à long terme. Cette approche, notre fiabilité et notre transparence nous distinguent des concurrents.

 

Quelle est la marche des affaires?

Pour nous, 2016 se déroule plutôt bien. Nous avons fusionné différentes unités de notre organisation et les avons regroupées dans un seul bâtiment. Tous en ont profité, également les clients. Nous avons en outre signé beaucoup de contrats importants avec des clients renommés. Notre objectif 2016 en matière de chiffre d’affaires est une hausse comprise entre 35% et 50%.

 

Quel est le rôle de l’international?

Environ la moitié de nos activités sont composées de transports internationaux, de logistique contractuelle, d’entreposage et de distribution. La part du transport poids lourds international a augmenté de 30% rien qu’en 2016. Récemment, nous avons détaché le fret aérien dans un secteur distinct car nous attendons une forte croissance dans ce secteur.

 

Accordez-vous beaucoup d’importance au recrutement/formation continue?

Oui, les deux sont importants pour nous. Nos expériences pratiques nous servent en matière de processus de recrutement afin de trouver des collaborateurs qui nous conviennent. Côté formation continue, ce qui compte pour nous c’est l’expérience des salariés, les retours correspondants et le perfectionnement adéquat. Nous voulons en outre que nos salariés travaillent avec plaisir dans un environnement accueillant, gai et moderne.

 

Quel rôle joue l’IT?

Elle a un rôle clé puisque les clients attendent de la transparence, des réactions en temps réel et la présence sur la toile. Nous figurons parmi les premières sociétés turques à utiliser l’Oracle Transportation Management et sommes certifiés selon ISO 27001 en matière de gestion de la sécurité de l’information.

 

Comment approchez-vous vos clients?

Nous considérons nos clients comme partenaires dans le secteur logistique et comptons leur offrir une chaîne de livraison avantageuse adaptée à leurs besoins. Puisque nous nous concentrons sur la partie logistique de leurs activités, nos clients ont par conséquent plus de temps pour leurs activités clés.

 

Quelle est l’importance du transport intermodal pour votre société?

Indépendamment du mode de transport, nous voulons la meilleure solution pour notre client. L’intermodal peut parfois être la meilleure solution, mais pas toujours. Également pour des raisons de protection de l’environnement, le transport intermodal joue un rôle croissant et doit être pris en considération pour tout calcul coûts/avantages. Dans la gestion de projets, j’ai fait l’expérience que les solutions intermodales sont bien souvent les seules possibles.

 

Quels sont vos objectifs?

Lors de la création de la société, il y a 70 ans, et encore bien longtemps après le transport maritime a figuré au cœur de nos activités. Depuis une quinzaine d’années, nous proposons tous les modes de transport et sommes un prestataire de services logistiques intégrés. Notre objectif est de trouver également à l’avenir des solutions innovantes répondant aux exigences de nos clients en matière de chaîne d’approvisionnement.

 

Avez-vous une devise?

Fiabilité, service de pointe, formation continue et innovation. Christian Doepgen

 

Nouvelles connexes