Echos des régions

  • Mark Whitehead, chief executive Hactl

07.12.2016 Auteur : Andreas Haug


Artikel Nummer: 17071

Un excellent business

Depuis 2010, Mark Whitehead dirige le manutentionnaire au sol Hong Kong Air Cargo Terminals Limited (Hactl) créé en 1976. Andreas Haug, rédacteur de l’ITJ, a rencontré le Britannique à l’Air Cargo Forum à Paris.


 

Monsieur Whitehead, à la même occasion j’ai parlé il y a deux ans à Vivien Lau de Hacis (cf. ITJ 45-46/2014, page 47). Quelle est la structure de votre groupe?

Vivien est managing director de Hong Kong Air Cargo Industry Services (Hacis), une filiale à 100% de Hactl qui offre des services d’apport routiers avec la Chine continentale. Membre du comité directeur de Hactl, elle occupe un poste élevé au sein du groupe. Hactl est la société de manutention au sol proprement dite, la plus compliquée avec les quelque 100 compagnies aériennes dont elle s’occupe.

 

Hactl est-elle aussi le plus grand prestataire sur le plus grand aéroport fret du monde?

Nous nous disputons ce titre avec Cathay Pacific Services dont le terminal ressemble beaucoup à notre installation. Il existe en outre un troisième prestataire à Hongkong: Asia Airfreight Terminal.

 

Avec quels arguments persuadez-vous les clients potentiels de choisir Hactl?

Notre atout, c’est le personnel très qualifié et loyal. C’est dû au fait que nous recrutons nos collaborateurs directement, à la différence de nos concurrents. En 40 ans est ainsi née une culture d’entreprise forte avec des perspectives (de carrière) claires pour environ 2500 employés.

 

Le second point fort est l’IT dans laquelle nous investissons beaucoup de personnel (120 spécialistes) et de moyens financiers. J’affirme qu’ici notre niveau de service est inégalé.

 

Beaucoup de sociétés mettent l’innovation en avant. Qu’en est-il concrètement chez Hactl?

Pour les personnes externes, la manutention du sol peut paraître ennuyeuse, mais le contraire est vrai. Nous adaptons nos services non seulement aux besoins changeants de nos clients, mais voyons aussi plus loin. Dans ce contexte, j’attire l’attention sur une équipe indépendante composée de six grosses têtes qui soumet ses propositions directement à la direction.

 

Quelles compagnies aériennes profitent de cette approche?

Hong Kong Airlines est notre plus grand client. Les Top Ten fournissent 80% du volume et les 20 plus grands 95%.

 

Quels sont les défis dans le delta de la rivière des Perles?

HKG prépare actuellement la construction d’une troisième piste de décollage et d’atterrissage. Il y aura quelques goulets d’étranglement pendant les huit à dix ans à venir. Une nouvelle croissance va s’avérer difficile, mais les Chinois de Hongkong trouvent le plus souvent une solution. Bien évidemment les concurrents régionaux tels que Shenzhen et Guangzhou attendent une bonne occasion. En fait la situation est comparable à celle à Londres...

 

Pourriez-vous nous donner votre avis sur le secteur fret aérien en général.

C’est une branche solide avec régulièrement des hauts et des bas. Le boom de l’e-commerce et beaucoup de nouveaux avions passagers avec une grande capacité en soute me rendent confiant.