Echos des régions

  • U. de Pretto (1er rang, 5e à d.) et des partenaires de l'IRU aux EAU.

10.01.2018 Auteur : Andreas Haug


Artikel Nummer: 21563

Un lien important

Lors d’un débat à Beyrouth, il s’est avéré que le régime mondial de transit TIR permettrait au secteur des transports intermodaux et routiers des pays arabes de réaliser des gains de temps de 57% et de faire baisser les coûts de 38%.


 

Fin 2017, le régime TIR a été mis en œuvre définitivement dans les Émirats Arabes Unis et au cours des mois à venir il sera appliqué dans un premier temps à Abu Dhabi, Dubaï et Sharjah. Dans le cadre d’une présentation officielle le 18 décembre à Dubaï, Umberto de Pretto, secrétaire général de l’Union internationale des transports routiers (IRU), a déclaré: «La capacité du TIR à faciliter les échanges le long des grands corridors et à relier l’Asie du Sud et la Chine au Moyen-Orient est pleinement justifiée – nous nous réjouissons de travailler avec nos partenaires dans les EAU pour garantir le lancement des opérations TIR, et de voir les prévisions commerciales repartir à la hausse».

 

Parmi ces partenaires figurent l’Automobile and Touring Club of UAE, membre national de l’IRU, et les autorités douanières fédérales. Les préparations en vue d’un déploiement à travers les sept émirats vont bon train et les plans pour des opérations de transport intermodal TIR se précisent, ont déclaré leurs représentants. Avec 45 zones franches (dont 20 pour Dubaï), les EAU constituent un pôle commercial important. Le TIR devrait contribuer à améliorer la connectivité du transit entre les ports, les frontières et ces zones franches et intégrer celles-ci dans la chaîne logistique mondiale.

 

Le fait que les principaux partenaires commerciaux des EAU soient l’Inde et la Chine – deux pays ayant récemment rejoint la Convention TIR de 1975 – accroît encore les perspectives de voir cet outil de transit transformer les flux commerciaux le long de ces corridors. L’État de Palestine est le plus récent et 72e signataire de la convention TIR (3 janvier), selon la CEE-ONU. Le régime y entrera en vigueur le 29 juin 2018.