Echos des régions

  • Activités portuaires du groupe STTAT.

22.04.2014 Auteur : Jutta Iten


Artikel Nummer: 5951

Optimiser le transbordement

La Société Tunisienne de Transit d’Agences et de Transports (STTAT) est convaincue qu’après l’adoption de la nouvelle constitution du pays et l’installation d’un nouveau gouvernement de technocrates une reprise de la dynamique économique est attendue en Tunisie. Le groupe STTAT ajoute qu’il a toujours œuvré pour donner un nouvel élan à ses activités en cette période de transition.


Selon STTAT, ce qu’il faut retenir de l’année 2013 c’est le développement et la consolidation de sa position concurrentielle en matière d’affrètement maritime avec plus de 50 opérations touchant du vrac, des marchandises diverses et surtout des colis lourds et des colis exceptionnels.

 

En effet, l’émergence de sociétés spécialisées dans la construction métallique et le montage industriel dans la région de Sfax est à l’origine d’un nouveau flux de marchandises. «Nous nous sommes spécialisés dans l’organisation de transports, de bout en bout, de réservoirs sous pression, d’équipements chaudronnés, de tours éoliennes etc. En commençant par le préacheminement, suivi de la manutention portuaire et du transport maritime jusqu’à la livraison au destinataire, et ce grâce à l’expérience et au professionnalisme de notre personnel», dit Faouzi Ben Abdallah, general manager de STTAT.

 

«L’importance de notre réseau de correspondants étrangers s’est manifestée par l’établissement de partenariats dans la logistique offshore en profitant de l’emplacement stratégique d’un parc de 28 000 m² de superficie dans la zone portuaire de Sfax et de 8500 m² de superficie dans la zone portuaire de Sousse. Ces derniers sont destinés entre autres au stationnement, à l’empotage et au dépotage de conteneurs et aux autres produits en transit», précise-t-il.

 

En début d’année, l’agence STTAT de Sfax a affrété un navire bien approprié pour l’embarquement du plus long support de drapeau du monde (170 m de long et 452 t). Le transport a eu lieu entre  Sfax et le port de Djeddah. La société a en outre été désignée comme agent maritime pour assurer la logistique et le chargement de la première plate-forme pétrolière tunisienne sur deux navires (deux colis séparés de 220 t et de 150 t) et ce pour le compte d’Aquaterra Energy UK.

 

«C’est pourquoi on note aujourd’hui une volonté de STTAT à mobiliser tous les moyens nécessaires pour promouvoir l’affrètement, tels que le recrutement, la formation professionnelle, la participation aux salons nationaux et internationaux et l’établissement d’un réseau de correspondants très étendu.

 

GMC à Sousse

Dans ses activités d’entrepreneur de manutention et de concessionnaire de terre-pleins au port de Sousse, le Groupement des Manutentionnaires du Centre GMC a traité en 2013 281 navires transportant 850 000 t. Les cargaisons traitées sont réparties entre 64% de fret divers (fer, bois etc.) et 36% de vracs, constitués principalement de sable et de grignon (environ 110 000 t) pour l’export. Quant au fret conteneurisé, principalement de l’armateur Arkas, il a atteint 193 000 t pour 15 500 TEU. Pour faire face au développement de ses activités, GMC a poursuivi ses investissements en vue de se doter d’équipements de manutention appropriés. Il dispose actuellement de trois bandes roulantes (capacité de 300 à 1000 t par heure) affectées au chargement du vrac destiné à l’exportation (sel, sable et grignon). GMC s’est aussi doté d’équipements de manutention de boîtes dont deux reachstackers et un chariot élévateur de 42 t avec spreader.

 

GMS à Sfax

Au port de Sfax, le Groupement des Manutentionnaires de Sfax GMS, entrepreneur de manutention et concessionnaire de terre pleins, a traité 353 navires pour un tonnage global avoisinant 1,35 M. de t. «Depuis sa création, GMS s’est spécialisé dans la manipulation des chalands appartenant aux compagnies pétrolières. Cette stratégie de niche nous pousse à focaliser nos efforts sur ce segment de clientèles particulières», affirme le directeur général. «GMS est pleinement conscient de l’enjeu de la qualité, santé et sécurité au travail, de la protection de l’environnement et de leurs incidences sur la bonne maîtrise de notre activité, c’est pour cela que nous sommes engagés à mettre en place le système de gestion QHSE afin de répondre aux besoins et attentes de nos clients et nos partenaires, principalement British Gas», ajoute-t-il. En matière d’investissement, GMS dispose actuellement de quatre reachstackers et d’une grue automotrice de 450 t de capacité qui lui ont permis de manipuler 34 000 TEU en 2013, entre chargement et déchargement de navires porte-conteneurs principalement de Maersk.

 

Tarros Tunisie

Concernant Tarros Tunisie, l’agent général de l’italienne Tarros SpA, qui figure parmi les leaders italiens du trafic conteneurs dans le bassin méditerranéen, on a noté avec satisfaction le développement du trafic sur les deux ports de Sousse et de Sfax. «Nous avons également développé le trafic de notre armateur Cosco grâce à sa compétitivité aussi bien au  niveau du fret que du transit time», révèle  F. Ben Abdallah. Parallèlement, Tarros Tunisie s’est bien placée pour jouer une fois de plus un rôle important dans la consignation/assistance de navires militaires. Pour conclure, le directeur général déclare: «Depuis la création de la STTAT en 1961, nous nous sommes engagé à respecter scrupuleusement les principes de la profession et à être toujours guidés par les principes de l’honnêteté et de la loyauté afin d’assurer le développement et la pérennité du groupe».

 

 

 

 

 

Nouvelles connexes