Heavylift / Breakbulk

  • Remplacer des pièces en maintenant en équilibre quelque 500 t.

22.02.2017 Auteur : Christian Doepgen


Artikel Nummer: 17975

Une fonction charnière

Les déchargeurs de navire sont des engins certes grands mais aussi «délicats». Aux Philippines, Royal Cargo a équipé récemment un tel géant d’une nouvelle charnière.


 

C’est arrivé sur la principale île des Philippines, Luzon, et a permis de finir l’année avec succès: en décembre 2016, Team Energy Corporation, un énergéticien ayant des actionnaires japonais et philippins et gérant une capacité de 2000 MW, a eu besoin de soutien technique de la part d’un logisticien spécialiste des colis lourds. Le groupe, qui exploite entre autres deux centrales à charbon sur l’île de Luzon, avait besoin d’aide pour son installation située près de la ville de Sual (province de Pangasinan).

 

Une structure de soutien exigeante

Les systèmes de déchargement permettant de transborder des vracs tels que du charbon sont des équipements particulièrement lourds et grands qui subissent une forte usure pendant leur utilisation courante. Royal Cargo a été chargée par Team Energy Corporation de travailler sur une articulation de sa seconde installation à Sual.

 

La partie la plus compliquée du projet était la préparation très longue et fastidieuse comprenant la planification et réalisation d’une structure de soutien et d’entretoisement. Elle a permis de donner au côté contrepoids du déchargeur, qui pèse à lui seul 300 t, la stabilité nécessaire au remplacement de la pièce. De l’autre côté se trouve le moteur de l’élévateur à godets (180 t).

 

La préparation technique du projet a été confiée aux ingénieurs Willfred Omar Sager et Raymond Guy de Royal Cargo. L’équipe sous la direction de Lawrence Esteban et Joel Daliva a mis en place les piliers de soutien et entretoises, les a positionnés et fixés selon le plan. De cette façon, il a été possible d’éviter que les bras pivotants ne tombent pendant le remplacement de la charnière. Après l’installation de la structure de soutien, l’équipe a commencé par enlever la pièce usée, qui pesait 400 kg pour un diamètre de 24 mm, ainsi que le logement de l’articulation. Puis la nouvelle pièce a été soulevée à l’aide d’un bras hydraulique d’un poids de 100 t et a finalement été installée à l’endroit adéquat.

 

Un projet réussi

Le vice president projets et colis lourds de Royal Cargo, Rodrigo de Roma, a souligné que le projet a figuré parmi les travaux de construction les plus compliqués réalisés jusqu’ici par l’entreprise. Les travaux ont en outre eu lieu sur un débarcadère maritime et un espace restreint alors que le palier articulé se trouvait au plus haut point du déchargeur de navire. Royal Cargo a mérité la distinction de meilleure société de logistique projets industriels, décernée en 2015 par la société conseil Frost & Sullivan. Elle l’a prouvé une fois de plus en 2016.       

 

Nouvelles connexes