Heavylift / Breakbulk

  • Patrick Dick, The Freight

23.08.2017 Auteur : Christian Doepgen


Artikel Nummer: 19803

En mutation permanente

Les reprises et les changements au niveau du personnel dans le secteur des colis lourds se poursuivent et aucune fin n’est en vue. Des conditions de marché difficiles ne sont qu’un seul paramètre. Dans de nombreuses sociétés, la génération des fondateurs remet les rênes à la relève alors que d’autres profitent de l’occasion pour compléter leur réseau et leur profil.


 

Il n’a pas disparu, le bon vieux développement organique: après s’être implanté au Laos, le groupe Silamas passe à l’étape suivante et étend ses activités au Myanmar. Ce groupe thaïlandais du secteur des marchandises hors normes  fait appel dans ce contexte aux services d’un vétéran de la branche, Patrick Dick, et d’une société partenaire locale. Le nouveau bureau se trouve à Rangoun, jusqu’en 2005 la capitale du Myanmar et aujourd’hui encore le centre économique du pays.

 

Avec l’autorisation de l’administration compétente, ce ne sont pas seulement de grands équipements techniques d’une valeur de plusieurs millions d’USD qui sont importés (dont 56 lignes d’essieux de trailers modulaires hydrauliques) mais également du «capital intellectuel». Il est en effet prévu de faire appel à des spécialistes venant entre autres du siège social du groupe à Bangkok pour assurer la formation des collaborateurs sur place. Il y a des décennies, P. Dick a déjà organisé des transports de project cargo dans ce pays (à l’époque encore la Birmanie). Avec Suntac Technologies, une société de construction du Myanmar, des commettants locaux sont déjà dans les starting-blocks.

 

 

Expansion dans le Sud-Est asiatique

Toute la région est prometteuse côté croissance, surtout dans le secteur du fret hors normes. À la mi-août, le groupe Deugro a annoncé qu’il reprend P.T. Rolitrans. Après sa récente extension vers l’Oman, en 2016, la société renommée Deugro, fondée en 1924 en Allemagne et dont le siège social se trouve aujourd’hui à Pfäffikon en Suisse, vient de réaliser le prochain pas en direction de l’Indonésie. La société reprise n’est pas une nouvelle venue dans la branche. Créée en 1982, et donc depuis 35 ans dans ce secteur, cette entreprise domiciliée dans la capitale Jakarta possède une vaste expérience de la branche indonésienne des colis lourds. Sven Hergemoeller, président du directoire du groupe Deugro, considère la reprise comme mesure stratégique «dans une des régions les plus prometteuses de l’Asie-Pacifique.» La période de transition pour le personnel et le matériel va durer jusqu’à la fin de l’année, puis sera réalisée l’intégration dans les sites de Deugro.

 

La situation est comparable pour Steder Group, basé à Rhoon aux Pays-Bas. Les activités exercées jusqu’ici dans le Sud-Est asiatique justifient la création d’une propre succursale à Singapour, a annoncé la société officiellement en août. Le nouveau site – selon Steder «l’épicentre maritime et logistique» de la région – sera dirigé par le Néerlandais Dirk Ghys. Hormis la logistique projets, que l’entreprise compte combiner avec les activités de la succursale de Djibouti, le groupe compte offrir avec des sociétés partenaires des prestations de service en qualité d’agent portuaire et maritime, d’intermédiaire ainsi que dans le secteur charter.

 

 

Nouveaux jalons personnels

D’autres entreprises ont préparé le terrain pour la prochaine génération. Chez Hansa Meyer Global, le conseil et les associés ont récemment créé de nouvelles structures. La société brêmoise de transport de colis lourds a nommé Marc-Oliver Hauswald gérant adjoint des deux sociétés Hansa Meyer Global Holding (HMGH) et Hansa Meyer Global Transport (HMGT). Précédemment, il a travaillé pour Buss Port Logistics et Imperial Logistics International. Il prend le relais d’Oliver Rupps, qui a quitté la société au printemps 2017 pour rejoindre Seifert Logistics.

 

Alors que Henrique Wohltmann, nommé en 2016, demeure gérant principal, le vétéran Jörg Knehe va se démettre de ses fonctions fin 2017. J. Knehe, un des fondateurs de Hansa Meyer Global – il y a de cela 29 ans – et associé gérant, sera membre du conseil de surveillance à partir de janvier 2018 et reste à la disposition du groupe d’entreprises en qualité de conseiller.

 

C’est un changement complet au niveau de la direction que réalise actuellement Omers Private Equity (OPE) au sein de V.Group. OPE a repris en décembre dernier une participation majoritaire détenue jusque là par l’ancienne société mère Advent International. V.Group, une grosse pointure dans la gestion de navires, dans les secteur offshore et avitaillement, est domiciliée sur l’Isle of Man. Elle est nouvellement dirigée par Ian El-Mokadem, CEO, et Martin Gaard Christian, CCO. Tous deux vont entrer en fonctions «au cours de l’automne». Le transfert entrera en vigueur d’ici au début du quatrième trimestre.

 

I. El-Mokadem quitte Exova pour rejoindre V.Group. Exova est un prestataire de services d’analyses et de conseils. Précédemment, I. El-Mokadem a travaillé pour Compass Group, Centrica et Accenture. M. Christiansen vient de Wrist Ship Supply, un prestataire du secteur navigation et offshore. Il a aussi été pendant plus de 25 ans au service du groupe A.P. Møller-Maersk.

 

Les nombreuses acquisitions et les changements de personnel montrent parfaitement que le secteur est en mutation permanente et ne cesse de s’adapter aux nouvelles conditions du marché. Il existe sans nul doute un potentiel en matière de nouveau départ, ainsi que le reflète aussi la décision de certaines sociétés de se lancer dans d’autres régions. Il suffit d’en avoir le courage.

 

 

Nouvelles connexes