Heavylift / Breakbulk

  • L’équipe devant la grue Liebherr.

18.04.2019 Auteur : Jutta Iten


EPC
Artikel Nummer: 27371

Au plus proche des clients

Depuis plus d’un demi-siècle, le groupe STTAT propose, avec ses sociétés affiliées, des solutions de transport et de logistique.


La Société Tunisienne de Transit d’Agences et de Transports (STTAT) et plusieurs sociétés affiliées fournissent depuis des décennies des solutions répondant aux besoins de leurs clients en matière de transport et de logistique. Depuis la création de STTAT en 1962, par Mohamed Ben Abdallah, figure emblématique du secteur du transport maritime en Tunisie, l’entreprise «trouve toujours la bonne voie». Elle s’appuie pour ce faire sur une tradition de proximité, d’écoute du client et de qualité de service.

 

Actuellement, le groupe est dirigé par les frères Nabil Ben Abdallah, président-directeur général, et Faouzi Ben Abdallah, directeur général. «Parmi nos sociétés affiliées figurent le Groupement des Manutentionnaires de Sfax (GMS) et le Groupement des Manutentionnaires du Centre (GMC) opérant dans les ports marchands de Sfax pour le premier et de Sousse pour le deuxième. En qualité d’acconiers-concessionnaires et grâce à leurs équipement spéciaux, ils contribuent à la fluidité du trafic dans ces ports», expliquent les deux dirigeants.

 

À noter que les deux sociétés, fondées en 2005, sont en cours de certification selon les normes de qualité ISO 9001 et OHSAS 18001. Ce faisant, elles offriront un environnement meilleur aux collaborateurs et aux clients côté santé et sécurité.

 

 

Un cluster pour la Tunisie

Aujourd’hui, la société met la qualité de service au cœur des processus. Pour cela, elle s’est engagée dans la création d’un cluster pour le développement de la logistique en Tunisie qui défendra les intérêts de l’économie tunisienne à travers une logistique performante.

 

Le groupe STTAT ne perd pas pour autant de vue son ouverture vers le monde. Il est ainsi membre de GTO, un des réseaux mondiaux leaders de transitaires, et de World Cargo Alliance (WCA).

 

 

Transit et lignes

Pour les activités de transit, STTAT dispose de deux entrepôts, dans les ports de Radès et de Sfax, dont les mesures de sécurité sont très strictes.

 

Dans le cadre de Procargo Line Tunisia lancé en 2018, assuré avec son partenaire Tarros, 42 escales ont été dénombrées depuis le lancement du service régulier pour le transport de conteneurs, de marchandises générales, de vracs, de colis lourds et spéciaux ainsi que d’unités roulantes. Le service est assuré entre Marina di Carrara (Italie), Sousse, Sfax et bientôt également Zarzis. C’est le système innovant dit de cassettes et permettant un déchargement horizontal qui est utilisé. En co­opération avec Tarros, STTAT est l’agent de Cosco Shipping Lines en Tunisie et aussi l’agent de la société de transport de marchandises lourdes Chipolbrok.

 

 

Résultats 2018 et prévisions 2019

Selon Nabil Ben Abdallah, GMC a traité à Sousse, en 2018, au total 306 navires (ou 60% du trafic maritime à Sousse) transportant environ 1,4 M. de t (ou environ 44% du volume total). Les cargaisons étaient composées de fret divers (fer, bois, pâte) et de vracs exportés (surtout du sable et des grignons). Le trafic conteneurs concernait surtout l’armement Arkas avec un volume d’environ 29 000 TEU. GMC dispose de quatre reachstackers et de grues automatiques. Récemment, un nouvel alimentateur Samson a en outre été acheté pour la manutention de sable, un marché croissant dans la région.

 

Au dire de Faouzi Ben Abdallah, GMS a accueilli 622 navires à Sfax, dont 312 avitailleurs principalement de Shell. Le trafic total (entrées et sorties) a atteint 1,5 M. de t (entre autres du bois, des colis lourds, des céréales, des argiles et granulés de marbre, du soufre, du bitume et du fret conteneurisé). Environ 45 000 TEU ont été enregistrés à l’importation et à l’exportation. 90% provenaient de la Maersk Line danoise. Afin de développer ses activités, GMS a acheté l’année dernière une grue mobile Liebherr LHM 550 et un chariot élévateur de 32 t pour faciliter la manutention de conteneurs et de charges lourdes. Une série d’investissements est à l’étude pour 2019, notamment dans le handling de vracs secs (feldspath, granulés de marbre, sel, sable, céréales etc.).

 

Nouvelles connexes