Heavylift / Breakbulk

  • Joerg Roehl

18.04.2017 Auteur : Christian Doepgen


Artikel Nummer: 18690

Un vieux routier pour TGP

C’est en fait une double nouveauté. Après avoir passé cinq ans chez Hansa Heavy Lift, Joerg Roehl portera désormais deux casquettes. Il dirigera d’une part Natco Suisse et portera aussi la responsabilité des affaires en Europe pour la maison mère internationale du groupe Trans Global Project (TGP). Nous avons pu évoquer avec Joerg Roehl sa vision des choses sur la terre natale de l’ITJ en Suisse.


L’appel de la Suisse combiné à la responsabilité européenne. Le groupe Trans Global Projects (TGP) a nommé Joerg Roehl CEO de Natco Suisse le 1er avril 2017 en lui attribuant l’entière responsabilité de la zone Europe. TGP, active dans le secteur de la logistique de projet au niveau mondial, dont le siège se trouve en Grande-Bretagne, a 20 représentations dans le monde. Natco Suisse domiciliée à Rümlang (Zurich) propose des prestations de transport international et de logistique et appartient depuis 2015 à TGP.

 

Joerg Roehl, qui était actif dans le transport maritime et la logistique, notamment pour des logisticiens tels que Kühne + Nagel, Bolloré et Agility, pendant les 25 dernières années, était en dernier lieu COO et gérant de Hansa Heavy Lift depuis sa création en 2011 jusqu’en 2016. Le manager va désormais se concentrer sur les projets d’expansion de TGP en Europe. Basé à Rümlang (Suisse), il succède à Günther Knotz qui prend sa retraite au courant de l’année après avoir dirigé Natco pendant plus de 15 ans.

 

«Nous sommes très heureux d’accueillir Joerg Roehl», a dit Colin Charnock, group managing director TGP, qui identifie des opportunités de développement de son entreprise, notamment en Suisse, en Allemagne, en Italie et en Europe Centrale. L’ITJ s’est entretenu avec Joerg Roehl à l’occasion de sa prise de fonction.

 

Natco s’est spécialisée sur un groupe cible défini. Quels sont les segments  présentant, selon vous, des possibilités d’expansion?

Nos projets expansionnistes visent moins à nous engager dans de nouveaux segments dans lesquels nous bénéficions peut-être de compétences moindres que d’œuvrer dans notre cœur de métier. Il nous paraît plus important de continuer à proposer un management efficace en logistique de projet à l’avenir, indépendamment de l’envergure des projets et des donneurs d’ordres. C’est pourquoi nous nous efforçons de développer davantage notre présence en Europe.

 

Le réseau TGP recèle d’autres potentiels. Comment approfondir la collaboration? Quels sont les avantages générés pour le client?

Natco Suisse appartient déjà au groupe TGP depuis 2015. Depuis le début de ce partenariat, nous avons beaucoup œuvré en matière d’intégration et pour encourager les synergies. Natco fait partie de l’une des unités opérationnelles les plus puissantes au sein du groupe, même s’il y a encore matière à développer les affaires au Moyen-Orient et en Europe de l’Est. Les avantages pour nos clients sont évidents: ils bénéficient tant de la disponibilité que de l’élargissement de notre réseau et de la flexibilité dont nous faisons preuve avec nos équipes de projets dans le monde entier.

 

Quel rôle la standardisation des processus joue-t-elle dans la logistique de projet, par exemple en matière de TRACEcertification?

Dès lors que des processus peuvent être standardisés, nous mettons tout en œuvre pour le faire. Nous sommes naturellement certifiés selon les normes ISO 9001, ISO 14001 et ISO 18001. Je voudrais néanmoins souligner que nous ne nous considérons pas comme des fournisseurs de produits standardisés. Bien au contraire! Natco s’est établi en tant qu’entreprise très souple, à même de proposer à ses clients ce qui correspond au mieux à leurs exigences. J’entends par là des solutions de transport sur mesure.

 

Les marchés BB/HL vont-ils reprendre de l’élan en Suisse? Quels signes avant-coureurs de la reprise constatez-vous au plan mondial?

Nous constatons actuellement tout au plus une certaine détente en Suisse. Il est malheureusement prématuré de parler véritablement de relance et il est en outre difficile de prédire quand cela va changer. Les choses sont toutefois différentes si l’on considère les choses à travers un prisme mondial. Les marchés avoisinants allemand et italien retrouvent de leur élan, ainsi que les marchés d’Europe de l’Est. C’est pourquoi nous regardons vers l’avenir et sommes plus enclins à pénétrer sur de nouveaux marchés.

 

Le réseau TGP célébrera ses 30 ans en 2018. Quels objectifs vous fixez-vous pour le futur?

L’acquisition de Natco Suisse par TGP est un incontestable succès offrant des avantages aux deux entreprises. Natco y a gagné l’accès à un réseau mondial, tandis que TGP profite d’une organisation forte implantée au cœur de l’Europe. Cette expérience nous motive à réaliser d’autres acquisitions. Nous poursuivrons toutefois notre croissance organique comme c’était le cas avant l’acquisition de Natco, car c’est là notre méthode de prédilection. Abstraction faite de la croissance, il nous importe surtout de rester indépendants et de nous dédier à nos activités dans les secteurs du breakbulk, des marchandises lourdes et des solutions logistiques sur mesure. Cette stratégie nous a servis par le passé, et je suis convaincu qu’elle fera encore ses preuves à l’avenir.      

 

 

Nouvelles connexes