Heavylift / Breakbulk

25.01.2019 Auteur : Marco Wölfli


Energy
Artikel Nummer: 26178

Colonne remplacée

Afin d’accroître la production, le groupe pétrolier algérien Sonatrach investit dans la réhabilitation d’une raffinerie à Alger. Avec ses grues, la société Sarens a déplacé une colonne de raffinage pesant 188 t.


 

L’économie algérienne s’appuie presque complètement sur le secteur pétrolier. Cet État du Maghreb fait partie des 20 plus grands producteurs de pétrole du monde. C’est ce qui explique les investissements importants dans ce secteur. Depuis 2010, le groupe pétrolier d’État Sonatrach modernise sa raffinerie de Sidi-R’cine, à l’est d’Alger. L’installation est en service depuis 1964 et a une capacité de presque 60 000 barils par jour. Grâce à des investissements d’environ 400 M. d’USD, le volume de production devrait passer de 2,7 M. de t à 3,6 M. de t par an. Dans le cadre de cette modernisation, le spécialiste belge des colis lourds a été chargé de désinstaller et soulever la colonne principale de la raffinerie. Des sociétés d’ingénierie avaient pour mission de remplacer cette colonne par une colonne neuve.

 

 

Une opération de trois mois

Sarens a utilisé deux grues dont une se trouvait déjà en Algérie. L’autre équipement a été transporté par Sarens par voie maritime de la Belgique vers Alger où tout a été installé en moins de deux semaines. Il a fallu beaucoup plus longtemps pour déplacer la colonne pesant 188 t et ayant une hauteur de 44 m. L’équipe de trois personnes de Sarens a en effet mis trois mois pour récupérer la vieille et mettre la nouvelle colonne en place. S’y est ajouté le démontage de toute l’infrastructure.

 

C’est également en Afrique, à 6500 km plus au sud au Mozambique, que Sarens a créé une nouvelle succursale. Là aussi, elle vise le secteur de l’énergie. Au large de la côte, du gaz est extrait en grandes quantités et Sarens compte participer à l’installation de l’infrastructure.     

 

Nouvelles connexes