Heavylift / Breakbulk

  • Des wagons de chemin de fer pour Lobito.

09.12.2014 Auteur : Antje Veregge


Artikel Nummer: 8528

Le fer au service du cuivre

En Afrique, le commerce de biens industriels de valeur augmente de façon rapide. La ligne maritime Safmarine marque des points dans ce domaine grâce à sa vaste expérience. S’y ajoute qu’elle est bien équipée pour le transport de breakbulk.


Les armements alignant leurs navires polyvalents en trafic entre l’Afrique du Sud et l’Afrique de l’Ouest ont de bonnes raisons de se réjouir, estime la compagnie maritime de transport de conteneurs et de breakbulk Safmarine, basée en Belgique. C’est que le volume d’ordres de transport devrait grimper en raison d’une présence accrue d’entreprises sud-africaines sur les marchés ouest-africains. «Selon un rapport de la Banque africaine de développement, du Centre de développement de l’OCDE et du Programme de Développement des Nations Unies, ces dernières années le commerce intra-africain de biens industriels de valeur s’est développé plus rapidement que les exportations africaines vers le reste du monde», déclare James Lewer, line manager du service Afrique du Sud–Afrique de l’Ouest de Safmarine. «Les sociétés sud-africaines, par exemple Dominex un producteur d’éléments d’infrastructure et de biens finis pour les secteurs chemin de fer et mines en Afrique, ont prouvé qu’elles répondent aux besoins ouest-africains en matière de marchandises et de prestations de services», ajoute-t-il. Dominex a été chargée cette année de livrer onze wagons à la principale compagnie ferroviaire de l’Angola. Caminho de Ferro de Benguela (CFB) relie le port de Lobito à Luau dans la province de Moxico à la frontière de la République Démocratique du Congo dans l’est du pays. On y construit actuellement un nouvel aéroport. Par le passé, la société a déjà livré deux systèmes de trains à CFB.

 

Extension du réseau ferroviaire

«L’Angola construit actuellement des infrastructures ferroviaires ou développe des infrastructures existantes», explique Nico Christodoulakis, sales engineer Dominex. «Compte tenu d’une classe moyenne croissante dans ce pays, les besoins en matière de confort lors de voyages ferroviaires augmentent.»

 

CFB joue également un rôle stratégique important compte tenu du fait qu’elle relie entre elles les mines de cuivre de la province angolaise de Katanga (République Démocratique du Congo) et de la Zambie. Des liaisons régulières fiables sont une condition vitale pour ces transports. Dominex et la maison d’expédition Mentor Freight ont misé pour la première fois sur les services de Safmarine. Un groupe de spécialistes de la ligne était présent pendant toute la durée des opérations de chargement et a fait appel à des experts internes et externes chargés du conditionnement et de l’arrimage. Objectif: garantir que les wagons de chemin de fer entament leur voyage vers Lobito en parfait état.

 

 

 

 

 

Nouvelles connexes