Heavylift / Breakbulk

  • Une capacité de levage maximale de 460 t.

08.09.2016 Auteur : Rüdiger Frisch


Artikel Nummer: 15884

Plus souvent via Strasbourg

250 colis hors gabarit ont été manutentionnés en 2015 au port de Strasbourg. Cette activité de plus en plus importante est due aux grands noms de la chaudronnerie industrielle et de la construction métallique présents dans la région.


Pour la quatrième fois, après mars 2014 et juillet ainsi qu’août 2015, une turbine à gaz a été transbordée au port de Strasbourg. Fabriquée dans l’usine française, sise à Belfort, du géant US du secteur de l’énergie General Electric, la turbine a été manutentionnée aux Rhine Europe Terminals (RET) du port rhénan de Strasbourg pour rejoindre le Pakistan. Cette cargaison pesant 370 t et mesurant 109 m de long a été chargée sur une barge rhénane vers Anvers, avant de poursuivre son voyage vers l’Asie.

 

Selon RET, le poids n’était pas le seul défi. La longueur du convoi routier pour transporter la turbine du site de production à Belfort jusqu’au port autonome de Strasbourg (une distance d’environ 160 km) était aussi exceptionnelle. La turbine a été chargée sur un système poutre entre deux remorques de 14 lignes de trois essieux tractées par deux camions-tracteurs et des camions pousseurs (soit quatre chauffeurs). Le transport de Strasbourg à Anvers a été confié à un logisticien spécialisé dans ce domaine.

 

Compte tenu du nombre important de sociétés des secteurs chaudronnerie industrielle et construction métallique dans le nord-est de la France, la manutention de colis lourds est une activité jouant un rôle croissant au port de Strasbourg. Rien qu’en 2015, il s’est agi de 250 manutentions de colis hors gabarit. Le chargement et le déchargement de telles marchandises est possible dans les deux terminaux de Rhine Europe Terminals. Le terminal sud de Strasbourg est équipé d’un portique pouvant soulever 460 t alors que le port de Lauterbourg a une rampe ro-ro et un pont permettant de manutentionner 220 t. Le port se Lauterbourg se trouve à une soixantaine de kilomètres au nord de Strasbourg.

 

La prochaine opération de transbordement d’un colis lourd est déjà programmée et devrait avoir lieu au début du mois de septembre.  

 

Nouvelles connexes