Heavylift / Breakbulk

  • Les camions vibrateurs sont arrivés à temps.

22.08.2018 Auteur : Marco Wölfli


EPC
Artikel Nummer: 24119

Le temps presse au Texas

Le logisticien américain C.H. Robinson a assuré deux transports de colis lourds pour le secteur de l’énergie. Pour les deux, il a fallu un effort exceptionnel de l’équipe afin de livrer les marchandises à temps.


 

Houston est le centre de l’industrie pétrolière américaine. Dans cette métropole texane sont implantées de nombreuses entreprises opérant dans l’exploitation pétrolière dans le golfe du Mexique. Beaucoup de fournisseurs des secteurs pétrole et gaz n’opèrent pourtant pas seulement sur le marché national, mais aussi à l’échelle globale. Ils apprécient bien sûr que le prix du Brent a augmenté d’environ 40% au cours des douze derniers mois. Les compagnies pétrolières ont ainsi davantage tendance à investir et achètent au Texas du nouveau matériel.

 

 

Véhicules lourds pour l’exploration pétrolière

Le groupe logistique américain C.H. Robinson en profite lui aussi. Il a réalisé au cours de l’été 2018 deux livraisons de colis lourds pour le secteur de l’énergie. Le premier projet concernait cinq camions vibrateurs utilisés pour la recherche sismique de pétrole. L’équipe de C.H. Robinson était chargée de transporter les véhicules de Houston jusqu’au port de Freeport où ils ont été embarqués à destination du Koweït. Le transport a toutefois été retardé car il manquait des composants du système sismique.

 

Ce qui a bien évidemment exercé une pression sur les responsables du transport puisqu’un délai de 72 heures était prévu pour les formalités douanières. Il a ensuite fallu quelques heures supplémentaires de la part du transporteur mais les camions ont atteint à temps le navire qui les a acheminés au Koweït.

 

 

Risque de renversement d’une pointe de torchère de gaz

Un autre défi a été relevé par C.H. Robinson lors du transport d’une pointe de torchère de gaz telle que celles utilisées par exemple par des raffineries de pétrole. Cet élément pesant 10 t a dû être acheminé de Broken Arrow, Oklahoma, par camion jusqu’au port de Houston. Cette étape du transport s’est déroulée sans problème. À Houston, le manager de project cargo Aaron Holloway a toutefois remarqué que les instructions de levage de la pointe de torchère étaient incomplètes et qu’avec la manœuvre prévue l’élément risquait de basculer.

 

 

De l’Oklahoma vers la Malaisie

En coopération avec un ingénieur, A. Holloway a mis au point une autre solution. La pointe a été soulevée au niveau des ouvertures pour le chariot élévateur puis déposée dans la cale. Les salariés de C.H. Robinson devaient se presser étant donné que le départ du navire était prévu trois heures plus tard. La cargaison a tout d’abord été acheminée à Singapour, puis de là vers le port de Kota Kinabalu dans l’État fédéral de Sabah. Cette pointe de torchère de gaz d’une hauteur de 5 m a effectué le dernier tronçon du transport par voie terrestre.

 

      

 

Nouvelles connexes