News

13.08.2013 Auteur : Antje Veregge


Artikel Nummer: 2599

Moins de boîtes dans les ports de l’ouest

Malgré la tension permanente régnant sur le marché, les deux plus grands ports européens Rotterdam et Anvers ont plus ou moins maintenu leur résultat semestriel au niveau du premier semestre 2012. Alors qu’Anvers a fait nettement mieux dans le transbordement de vracs liquides, Rotterdam a subi des baisses considérables dans ce secteur. Le transbordement de boîtes a fléchi dans les deux ports.


Au port de Rotterdam (Pays-Bas) le volume de transbordement a baissé de 0,9% à 219,7 M. de t. Les chutes les plus importantes ont été enregistrées dans le secteur du pétrole brut (qui représente un quart du volume global) et du GNL avec respectivement –8,7% à 46,2 M. de t et –70% à 62 000 t.

En ce qui concerne le transbordement de conteneurs, les résultats sont toutefois mitigés: le transbordement a certes augmenté de 1% à 5,9 M. de TEU, mais dans l’ensemble le volume de marchandises conteneurisées a baissé de 2% à 61,7 M. de t. Un porte-parole du port néerlandais explique ce recul par la mauvaise situation durable de l’économie européenne. Ce développement a un impact notable essentiellement sur les liaisons feeder. Afin de réduire les coûts, les armements de ligne misent en effet de plus en plus sur des escales directes. Ils ont en outre transféré certains services feeder vers des ports allemands de la mer Baltique. Conséquence: à Rotterdam, le volume de transbordement a régressé de 6% dans le secteur feeder.

Côté conteneurs, Rotterdam a bien tiré son épingle du jeu par rapport au port belge d’Anvers. Sur les rives de l’Escaut, le volume de boîtes transbordées a en effet baissé de 1,7% à 4,29 M. de TEU. Quant au volume de fret conteneurisé, il a chuté de 3,7% à 51,51 M. de t.

La situation est différente en matière de transbordement global. Le volume de fret traité à Anvers a grimpé de 2% au premier semestre par rapport à la même période de 2012 pour atteindre 95,66 M. de t. C’est surtout le transbordement de vracs liquides qui a augmenté, de 33,1% à 29,25 M. de t. Malgré les conditions difficiles, les deux ports accroissent fortement leurs capacités afin d’améliorer leur position sur le marché. Alors que Rotterdam a inauguré en mai la première partie de son nouveau port en eau profonde Maasvlakte 2, Anvers compte s’étendre sur la rive gauche de l’Escaut.    

 

 

www.portofrotterdam.com

 

www.portofantwerp.com