Service

07.02.2017

Artikel Nummer: 17732

07-08/2017


La saison des bilans 2016 a commencé. Récemment, les premiers résultats de 2016 ont été publiés. Des ports tels que Barcelone, Marseille (page 9), Haropa (page 10) et Gdansk ont ouvert la danse, rejoints par le groupe Contship (page 11). Des groupes logistiques, dont C.H. Robinson et UPS (page 19), leur ont aussi emboîté le pas. 

 

Deux bilans qui reflètent des développements contradictoires du trafic ferroviaire me paraissent intéressants. Alors que la longue tendance à la hausse des sociétés nord-américaines de transport ferroviaire de fret a été stoppée (provisoirement) en 2016 (page 20), la société Hupac fête en Europe non seulement son 50e anniversaire, mais aussi une nouvelle augmentation du volume de transport dépassant même le niveau d’avant la crise.

 

Lors de l’entrée en fonction de nouveaux chefs d’État, la presse leur accorde souvent une trêve de 100 jours pour qu’ils prennent leurs marques. Ce n’est pas le cas du nouveau Président US. En deux semaines à la Maison Blanche, il a fait beaucoup de vagues et signé de nombreux décrets. 

 

Le transport et la logistique sont eux aussi concernés par ses décisions, par exemple les usines automobiles au Mexique. Les importations et exportations intenses à la frontière entre les USA et le Mexique pourraient en prendre en coup. Je suis curieux de voir la suite.

 

Rüdiger Frisch
Rédacteur

 

 

 

 

 

Nouvelles connexes