Service

08.03.2019

Ausgaben
Artikel Nummer: 26720

11-12/2019 Un trio aux voies divergentes


 

Avec l’arrivée du printemps, les grandes sociétés par actions publient en général leur bilan annuel. Dans ce numéro, nous nous penchons sur les résultats des grands groupes logistiques ayant leur siège social en Suisse, à savoir Kühne + Nagel, Ceva Logistics et Panalpina.

 

Pendant combien de temps le groupe Panalpina existera-t-il encore sous sa forme actuelle? Nul ne le sait et le conseil d’administration ne se prononce pas. Il n’y a en revanche pas de secret sur ce que réalise la direction puisqu’elle vient d’annoncer un très bon résultat annuel 2018. Pas de doute, Panalpina demeure un beau parti.

 

La situation est différente chez Ceva Logistics qui a connu une année mouvementée: transfert du siège social en Suisse, augmentation de la participation de CMA CGM et des difficultés en Italie. Les restructurations donnent certes une ambiance de renouveau, mais cela ne se traduit pas encore au niveau du bilan annuel 2018 avec une hausse des pertes et une baisse des marges. Les défis posés à Ceva Logistics demeurent grands, également en 2019.

 

Kühne + Nagel s’attend également à une année 2019 exigeante, mais le groupe s’y attaque en s’appuyant sur une position forte. La cinquième année record successive prouve en outre l’évolution constante du groupe. Si Kühne + Nagel publie aujourd’hui des pronostics prudents, il s’agit aussi d’un brin de coquetterie. Grâce aux acquisitions de ces dernières années, le groupe est bien positionné dans tous les secteurs logistiques et ce vaste portefeuille lui fournit une base stable même si le climat de consommation mondial devait se détériorer.

 

 

Marco Wölfli
Rédacteur

 

 

 

Nouvelles connexes