Service

20.03.2018 Auteur : Andreas Haug


Artikel Nummer: 22533

13-14/2018


Comme les années se ressemblent! Et également les tournants des années: avant Noël 2017, cinq trimestres après le début d’une croissance constante du volume de fret, le secteur du fret aérien s’est réjoui du fait que des yields ayant des taux de croissance à deux chiffres rendaient les affaires de nouveau rentables. Le Nouvel an chinois, en 2018 le 16 février soit relativement tard, a dessiné la même image ainsi que le montre l’exemple de l’aéroport de Hongkong, le numéro un mondial en termes de fret aérien, sur lequel le volume de marchandises a augmenté de 8,6% au cours des deux premiers mois de l’année. Et la fête Norouz (Nouvel an perse) en Asie occidentale (20 mars) fait de même: en Iran, le volume de fret aérien s’est accru de 8% au cours des onze mois depuis mars 2017 pour atteindre 554 000 t.

 

 

Encouragée par ces chiffres réjouissants, l’Iata a organisé, comme chaque année à la mi-mars, son World Cargo Symposium qui s’est déroulé cette année à Dallas. Tout en haut de l’ordre du jour figurent la modernisation des opérations (mot-clé: numérique), la facilitation du commerce, la sécurité et le recrutement de talents. Il y a de bonnes chances pour qu’en mars 2019 à Singapour on puisse faire la rétro­spective d’une année marquée par un taux de croissance d’au moins 4,5%.

 

En attendant, je vous souhaite Joyeuses Pâques!

 

Andreas Haug
Rédacteur Trafic aérien

 

 

 

Nouvelles connexes