Service

04.04.2017 Auteur : Rüdiger Frisch


Artikel Nummer: 18521

15-16/2017


Si, c’est bien possible. La Suisse a prouvé que le transit des poids lourds peut être réduit en faveur du transport ferroviaire (cf. page 14). Ce pays situé au cœur de l’Europe a réussi en 2016 – grâce à la promotion systématique du chemin de fer et en s’engageant pour le transfert de poids lourds sur le rail – à faire baisser le nombre de voyages de poids lourds en transit à 975 000, soit le résultat le plus bas depuis 20 ans. C’est ce que révèlent les chiffres de l’Office fédéral des transports. 71% du trafic de transit ont emprunté le mode ferroviaire.

 

Certains diront que ce succès est dû à la taille restreinte du pays. Les annonces faites par la Suisse n’ont pourtant pas été des paroles en l’air. Les autres pays devraient le reconnaître sans envie et s’inspirer de l’exemple suisse. C’est uniquement en combinant de façon intelligente les modes de transport que le trafic de marchandises est gérable par la politique et que la réputation du secteur pourra être améliorée.

 

 

Rüdiger Frisch
Rédacteur

 

 

 

Nouvelles connexes