Service

26.04.2013

Ausgaben
Artikel Nummer: 1614

17-18/2013 An all too long and partially very harsh winter


Chère lectrice, cher lecteur,


Enfin, serait-on tenté de dire, les pays d’Europe occidentale ont eux surmonté cet hiver pénible par moments et qui n’en finissait pas. Ces derniers jours c’est le printemps, ses températures nettement plus agréables et le soleil tant attendu qui ont pris la relève. Comme chaque année, les premiers rayons de soleil ont entraîné un phénomène bien connu: la ruée des jardiniers amateurs vers les magasins et centres de jardinage. Dès les premiers jours du mois d’avril, des centaines de milliers de clients ont de nouveau «fait le siège» de ces commerces spécialisés dans la moitié des pays européens. Afin de répondre à cette énorme demande, certains centres ont même prolongé leurs horaires d’ouverture.


C’est au plus tard en payant leurs précieuses plantes, fleurs etc. que les clients sont entrés en contact avec une invention qui a célébré son 40e anniversaire début avril: le code-barres. C’est en effet le 3 avril 1973 que des leaders US de la production alimentaire ont décidé d’introduire une norme unique pour l’étiquetage des produits. Ce faisant, ils ont créé les bases du code-barres actuel. Le reste fait partie de l’histoire. Aujourd’hui,
plus de 5 milliards de produits portant ces codes méconnaissables sont lus chaque jour par scanner. La technique des codes-barres est devenue un élément indispensable du monde logistique moderne, tout comme le conteneur.

 

Robert Altermatt
Rédacteur Expédition & Logistique


JTI 17-18/2013

 

Nouvelles connexes