Service

21.06.2013

Artikel Nummer: 2346

23-26/2013 Petites causes, grands effets


Chère lectrice, cher lecteur,
Il arrive régulièrement que les transitaires, transporteurs et logisticiens accordent trop peu d’importance à un aspect pourtant essentiel: la sécurisation du chargement. Lors du maniement inapproprié de marchandises même des  erreurs minimes peuvent entraîner de grosses pertes financières, voire des dommages aux personnes. Le but et l’objet de la sécurisation du chargement sont en premier lieu que les marchandises surmontent sans dommage tout le transport, depuis le producteur jusqu’au client final, afin de pouvoir être remises au destinataire en parfait état. La sécurisation des marchandises proprement dites n’est pourtant pas le seul aspect important. Il s’agit aussi d’assurer la protection du transporteur (chauffeur routier, collaborateur des sociétés de transbordement, docker etc), celle des autres usagers du mode de transport et celle de l’environnement (faune et la flore).


Dans la chaîne d’approvisionnement, la sécurisation des marchandises commence au niveau de l’emballage. Un emballage adéquat des marchandises joue un rôle vital. Il est vrai qu’un expéditeur est obligé par la loi de s’assurer que ses marchandises sont emballées dans les règles de l’art, mais dans ce domaine il y a bien souvent un écart considérable entre la théorie et la pratique. L’explication est simple: le coût de l’emballage, la sécurisation des marchandises et le transport sont trop souvent considérés comme frais «improductifs». C’est un point de vue plutôt borné car en cas de sinistre les coûts peuvent devenir énormes et menacer l’existence
d’une entreprise....

 

Robert Altermatt
Rédacteur Expédition & Logistique

JTI 23-26/2013

 

Nouvelles connexes