Service

26.09.2013

Artikel Nummer: 3246

39-40 Sécurité à outrance


La sécurité est sans nul doute un des leitmotiv de notre époque. La liste des dangers qui nous guettent et dont nous devons être protégés – du berceau à la tombe – n’est pas seulement infinie, elle ne cesse de se rallonger. Cela commence par de petites roues pour bicyclette et brassards gonflables pour la piscine et va jusqu’à la protection en cas d’annulation de voyage, de plaque d’immatriculation provisoire, de grippe, de bris de skis ou d’attentats à la bombe. Tout comme il est possible de parier sur n’importe quel événement, nous pouvons tout assurer, jusqu’aux jambes de la regrettée Marlene Dietrich. Jusqu’ici, pas de problème. Mais entre-temps, un nouveau risque apparaît à l’horizon. La sécurité et le second leitmotiv de notre époque, les TI (technologies de l’information), sont en effet passées du stade de relation passagère à celui de relation plus profonde et durable. L’usager de PC en ressent les effets un peu partout, mais surtout en matière de filtres, filtre à paquets, filtre proxy et filtre de contenu, pour n’en citer que quelques-uns. Il est certes agréable que des courriels indésirables n’atteignent plus notre boîte de réception et tous sont d’accord sur ce point. Mais la situation devient fâcheuse lorsque par exemple des adresses électroniques inconnues sont bloquées alors qu’il s’agit de clients potentiels, de nouveaux collaborateurs ou de vieilles connaissances qui ont changé d’adresse. De cette façon, le système se fait du tort et ainsi que le disait Joachim Ringelnatz: «Une chose est sûre, c’est que rien n’est sûr!». Découvrez sur les prochaines pages des thèmes à coup sûr très variés!

 

Christian Doepgen
Rédacteur en chef

 

 

Nouvelles connexes