Service

19.10.2016 Auteur : Christian Doepgen


Artikel Nummer: 16402

43-44/2016 Développements à long terme


Ces jours-ci il n’est pas facile de faire des prévisions. D’une part, l’avenir semble changer encore plus vite sous notre regard. D’autre part, la marche des affaires houleuse explique qu’en général nous ne naviguions plus qu’à vue.

 

En dépit de cela, voire pour cette raison, il est toujours fascinant de lancer un regard un peu plus loin que le bout de son nez. Des congrès offrent de bonnes possibilités pour ce faire. Je n’adhère en effet pas du tout à la thèse mordante selon laquelle tout ce qui ressort d’un congrès...ce sont les personnes qui y sont entrées. En fonction de la qualité des orateurs, il est en effet possible de jeter un coup d’œil rentable vers l’avenir. Récemment, mes attentes considérables ont ainsi été complètement satisfaites lors du congrès mondial 2016 de la Fiata, l’assemblée générale annuelle des transitaires du monde entier.

 

Le discours de l’ancien Premier ministre irlandais John Bruton, loin de la rengaine habituelle, a été une analyse sans merci de la situation économique et politique mondiale actuelle. Bien des allocutions ont évoqué les éventuelles conséquences du Brexit, au-delà de l’échelle européenne. Dan March du réseau WCA, tout juste de retour d’un voyage en Chine, a lui révélé qu’en 2020 le chiffre d’affaires de l’e-commerce global devrait atteindre 2 billions d’USD et qu’actuellement 40% des commerçants en ligne refusent des commandes sous prétexte d’être dépassés en matière de livraison sur le dernier millier ou de logistique des retours. Il n’y sans aucun doute des besoins à satisfaire à ce niveau-là.

 

Un autre sujet important a été l’accord global sur la facilitation des échanges (AFE), qui ne reçoit malheureusement pas l’attention qu’il mérite de la part de la branche. Donia Hammami de l’ICC et Nora Neufeld de l’OMC ont non seulement évoqué ses potentiels considérables, tels qu’une baisse moyenne des coûts globaux des échanges de 14,3% ou une augmentation des exportations mondiales d’environ 1 billion d’USD. Elles ont aussi expliqué que la ratification de l’AFE par le 110e membre de l’OMC est encore possible en 2016, puisque 94 États l’ont déjà ratifié. En clair: l’introduction est proche avec un éventuel boom des exportations dans son sillon...et beaucoup n’en sont même pas conscients.

 

L’activité croissante des femmes au sein de la branche était un autre point culminant du congrès mondial. La jeune transitaire distinguée cette année, Shanon Gould, vient de Nouvelle-Zélande et travaille en Australie. Comme quoi il vaut le coup de parcourir de longs chemins.

 

Christian Doepgen
Rédacteur en chef

 

 

 

Nouvelles connexes