Service

02.11.2018 Auteur : Marco Wölfli


Artikel Nummer: 25186

45-46/2018 Connaissances acquises sur place


 

 

Rien de tel qu’un voyage pour élargir ses connaissances, la rédaction de l’ITJ en est consciente et, en plus de ses tâches quotidiennes, elle fait de son mieux pour se rendre le plus souvent possible aux points chauds logistiques. Mon collègue Andreas Haug a ainsi assisté en octobre à l’Air Cargo Forum de la Tiaca à Toronto (Canada). Il y a rencontré les représentants d’une branche d’activité pleine d’assurance. Le fret aérien se porte bien et les acteurs du secteur sont persuadés qu’ils pourront maîtriser les futurs changements en s’appuyant sur une position forte. L’ACF aurait certes pu accueillir plus de personnes intéressées, mais dans ce contexte cela n’est pas forcément négatif.

 

J’ai constaté que les visiteurs ont en revanche été très nombreux au congrès allemand de la logistique à Berlin. L’ambiance était optimiste lors du plus grand rendez-vous annuel des professionnels en logistique du pays champion du monde dans ce domaine. Du ministre de l’Économie au représentant de PME, tous étaient d’accord sur le fait que la situation réjouissante actuelle du secteur devrait encore se poursuivre un peu.

 

En Turquie, un pays auquel nous consacrons un Spécial (page 29), les choses sont moins roses. L’économie souffre de la chute de la lire, ce qui a aussi un impact sur les logisticiens. Au cours du salon Logitrans à la mi-novembre, les défis actuels seront certainement un des sujets discutés. L’Iran, pour sa part, lutte à l’heure actuelle contre les conséquences de la réintroduction des sanctions US. Le Spécial Iran/Asie centrale (page 35) a donc aussi une fonction anticyclique. En dépit des turbulences actuelles, l’Iran est loin d’être au bout.

 

Marco Wölfli
Rédacteur

 

 

 

Nouvelles connexes